CEBL - Promotion
Actions: lb; msft
Fonds communs: ccm1201
OUTILS ET RENSEIGNEMENTS

Glossaire

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Failli

Particulier ou société qui ne peut payer ses créanciers et dont les biens sont, par conséquent, administrés en faveur de ces derniers par un syndic de faillite.

Fiduciaire

1. Généralement, une société de fiducie nommée par une société ayant émis des titres d'emprunt afin de veiller à la garantie de ses obligations et de s'assurer que toutes les clauses de l'acte de fiducie portant sur ses obligations sont bien respectées.

2. Dans un sens plus large, le fiduciaire est toute personne qui détient des biens ou des titres en fiducie pour quelqu'un d'autre.

Fiducie de placement immobilier

Fiducie qui, au nom de ses investisseurs, investit dans des placements immobiliers, notamment des prêts à la construction, des hypothèques, des terrains et des titres de sociétés immobilières.

Filiale

Société contrôlée par une autre, la deuxième possédant la majorité des actions de la première.

Firme membre

Courtier en valeurs mobilières qui est membre de l'Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières ou qui détient un siège de bourse.

Fonds autogénérés

Bénéfice net d'une société pour une période donnée auquel s'ajoutent toutes les déductions n'ayant aucune incidence sur l'encaisse comme l'amortissement, les impôts sur le revenu reportés et la participation minoritaire. La marge brute d'autofinancement donne une idée plus générale de la capacité de gain de la société par rapport au seul chiffre du bénéfice net. C'est un élément important pour l'épargnant car il montre la capacité de l'entreprise de verser des dividendes et de financer sa croissance.

Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE)

Fonds parrainé par le marché des valeurs mobilières afin de protéger les épargnants contre les pertes qu'ils pourraient subir en cas de faillite d'une firme membre. La couverture maximale par compte est de 500 000 $ et de ce montant, la couverture relative à tout solde en espèces ne peut excéder 60 000 $. Le FCPE est parrainé par l'Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières, le Toronto Stock Exchange, le Toronto Futures Exchange, le Vancouver Stock Exchange, l'Alberta Stock Exchange et la Bourse de Montréal.

Fonds commercial

Élément d'actif incorporel d'une société. L'acheteur est souvent disposé à verser un certain montant pour la « renommée » de l'entreprise, en plus de ce qu'il doit débourser pour l'achat du reste de l'actif. Ce poste figure au bilan et représente l'excédent de la somme versée pour les actions sur leur valeur comptable nette.

Fonds d'amortissement

Fonds constitué par une société pour rembourser, dans un certain laps de temps, la plus grande partie d'une émission d'actions privilégiées ou de titres d'emprunt avant l'échéance. Ce fonds permet de rembourser l'émission tout au long du terme de celle-ci, une pratique comparable aux versements de capital que fait le titulaire d'une hypothèque. Même si les titres demeurent en circulation jusqu'à l'échéance, les petits versements que fait la société en vertu du fonds d'amortissement peuvent alléger son coût financier au moment de l'échéance. Elle n'a plus à refinancer toute l'émission, mais seulement ce qui reste, le cas échéant. Cette caractéristique rattachée à un titre est intéressante pour l'épargnant car elle lui donne une plus grande assurance que son titre lui sera remboursé à l'échéance.

Fonds de rachat

Fonds constitué par une société afin de retirer de la circulation, au moyen d'achats sur le marché, une quantité donnée de ses actions privilégiées ou de ses titres d'emprunt si ces achats peuvent être effectués à un prix stipulé ou à un prix inférieur à celui-ci.

Fonds de roulement

Excédent de l'actif à court terme d'une société sur son passif à court terme. Ce chiffre permet de la capacité de l'entreprise à rembourser ses dettes à court terme et d'évaluer ses liquidités.

Fonds des changes

Compte spécial du gouvernement fédéral géré par la Banque du Canada et servant à effectuer des opérations sur les marchés de change pour faire varier le taux de change du dollar canadien. Les interventions directes pour orienter les fluctuations du taux de change sont rares, on a plus souvent recours aux politiques économiques afin d'influer sur l'offre et la demande de monnaies, ce qui, par le fait même, agit sur le taux de change.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Plan de report d'impôt dont disposent les titulaires d'un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) au moment de résilier leur régime. Le titulaire investit dans un FERR les fonds retirés du REER et doit, chaque année, en prélever une fraction et payer l'impôt sur le revenu provenant de cette fraction.

Fonds propres

Participation des actionnaires ordinaires et privilégiés dans une société. Aussi, différence entre l'actif et le passif de la société, qui correspond à sa situation nette.

Formule de placement

Stratégie d'investissement qui consiste à remplacer ses actions ordinaires par des actions privilégiées ou des obligations lorsque les cours boursiers franchissent un seuil prédéterminé et à réinvestir dans des actions ordinaires quand les cours redescendent.

Frais d'acquisition

Frais qui s'ajoutent au prix de vente des parts de fonds communs de placement et qui servent à couvrir le courtage et tous les autres frais de distribution. Ces frais correspondent généralement à un pourcentage du montant investi et peuvent être perçus au moment de la souscription ou au moment de la vente ou du rachat.

Fusion

Regroupement permanent d'une société avec une autre, pour n'en former qu'une seule.

Fusion d'intérêts communs (pooling of interest)

Regroupement d'entreprises qui se produit lorsqu'une société émet des actions de trésorerie pour acquérir des éléments d'actif d'une autre société, cette dernière devenant ainsi une filiale de la société absorbante. Selon la méthode de la fusion d'intérêts communs, les états financiers de la société absorbante sont établis de façon à inclure les éléments de l'actif et les bénéfices non répartis de la société absorbée (sous réserve de certains redressements) à leur valeur comptable.