CEBL - Promotion
Actions: lb; msft
Fonds communs: ccm1201
OUTILS ET RENSEIGNEMENTS

Glossaire

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  

Rachat

Action, pour la société émettrice, de racheter ses titres auprès des détenteurs, à une date et à un prix stipulés dans le contrat d'émission. Le prix de rachat est le prix auquel des titres d'emprunt ou des actions privilégiées peuvent être rachetés au gré de la société émettrice.

Rachat d'office

Rachat de titres sur le marché ouvert que peut effectuer un acheteur si les titres qu'on lui a vendus ne lui sont pas livrés à la date de règlement ou dans un délai stipulé. Le coût de ce rachat peut être facturé au vendeur défaillant.

Rachetable ou remboursable

Se dit d'une valeur qui peut être rachetée ou remboursée sur avis en bonne et due forme par l'émetteur. Dans le cas des obligations, l'émetteur peut se réserver le droit de rembourser ses titres avant l'échéance pour profiter de taux d'intérêt plus bas.

Radiation de la cote

Retrait d'un titre de la cote d'une bourse. Cette mesure est prise dans les cas suivants: la valeur n'existe plus, la société a fait faillite, le placement des titres dans le public a baissé à un certain niveau ou encore, la société ne s'est pas conformée aux clauses de sa convention d'admission à la cote.

Rapport annuel

Document contenant les états financiers officiels et le rapport d'exploitation d'une société et qui est soumis aux actionnaires à la fin d'un exercice.

Ratio cours-bénéfice

Quotient du cours de l'action ordinaire par le bénéfice par action du dernier exercice. Ce ratio permet de dire qu'une action se vend à tant de fois le bénéfice annuel réel ou prévu. Le ratio cours-bénéfice est un outil qui permet de comparer deux actions entre elles.

Ratio de rotation des stocks

Quotient du coût des marchandises vendues sur la valeur des stocks, qui donne le nombre de fois que les stocks se renouvellent au cours d'une période donnée. En divisant 365 par ce résultat, on obtient le nombre de jours nécessaires pour vendre les stocks détenus. Ce ratio démontre l'efficacité avec laquelle la direction écoule ses stocks et sert de mesure de comparaison avec d'autres sociétés appartenant au même secteur d'activité.

Ratio de solvabilité à court terme

Ratio qui sert à évaluer la liquidité d'une entreprise et qui s'obtient en divisant l'actif à court terme par le passif à court terme. C'est l'un des tests qui servent à évaluer la capacité d'une entreprise d'honorer son passif à court terme.

Ratio du fonds de roulement

Ratio qui sert à évaluer la liquidité d'une entreprise et qui s'obtient en divisant l'actif à court terme par le passif à court terme. C'est l'un des tests qui servent à évaluer la capacité d'une entreprise d'honorer son passif à court terme.

Réaction

Repli temporaire des cours qui survient après une hausse.

Reclassement (de titres)

Redistribution d'un bloc d'actions qui a lieu quelque temps après le placement initial de ces actions par la société émettrice. Il s'agit ordinairement d'un bloc important (comme celui qui serait vendu à l'occasion du règlement d'une succession). Ces actions sont offertes au public à un prix fixe, déterminé d'après leur cours.

Reçu de versement

Reçu que reçoivent les acheteurs d'une nouvelle émission d'actions payable non pas en une somme globale mais en versements échelonnés. On parle aussi « d'actions partiellement libérées » (« partially-paid share »). L'acheteur verse généralement un dépôt au moment du règlement, soit peut-être la moitié du prix d'émission des actions, puis le solde dans l'année.

Refinancement

Nouvelle émission de titres d'une société ou d'un gouvernement dont le produit sert à rembourser des emprunts existants. Cette opération peut avoir pour but de diminuer les intérêts à payer sur l'emprunt, d'en prolonger l'échéance, ou les deux à la fois.

Régime d'épargne-actions (REA)

Régime qu'offrent certaines provinces, notamment le Québec, la Nouvelle-Écosse, la Saskatchewan et Terre-Neuve, et qui permet aux particuliers qui y résident de se prévaloir d'une déduction ou d'un crédit d'impôt aux fins de l'impôt sur le revenu provincial. Les déductions ou crédits d'impôt correspondent à un certain pourcentage de la valeur du placement dans certains produits désignés.

Régime de participation différée aux bénéfices (RPDB)

Régime de retraite en vertu duquel un employeur verse pour chacun de ses employés des cotisations en espèces prélevées à même ses bénéfices. Les cotisations et les gains s'accumulent nets d'impôt dans le régime jusqu'à ce que les membres les retirent.

Régime de pension agréé (RPA)

Fiducie enregistrée auprès de Revenu Canada et créée par une société afin de fournir des prestations de retraite à ses employés. Les cotisations patronales et salariales sont déductibles aux fins de l'impôt.

Régime d'étalement du revenu imposable

Régime d'épargne approuvé par le gouvernement tel qu'un régime de pension agréé, un régime enregistré d'épargne-retraite et un fonds enregistré de revenu de retraite, permettant aux particuliers de verser des cotisations déductibles du revenu imposable sous réserve de certaines restrictions. Ces fonds, augmentés du revenu de placement, s'accumulent jusqu'à la date de résiliation du régime ou jusqu'à son échéance.

Régime enregistré d'épargne-retraite (REER)

Plan de retraite dont peuvent se prévaloir les particuliers pour reporter l'impôt à payer sur certaines sommes d'argent, sommes qui seront retirées à la retraite. En vertu de ce régime, le titulaire investit des fonds dans un ou plusieurs produits de placement détenus en fiducie. L'impôt à payer sur ces fonds (et sur l'intérêt ou les dividendes réalisés) est reporté jusqu'au moment de leur retrait, à la retraite. Un REER peut être converti en un fonds enregistré de revenu de retraite.

Règle de gestion prudente de portefeuille

Dans certaines provinces, la loi exige d'un fiduciaire qu'il choisisse les titres dans lesquels il investit en s'inspirant de ce que ferait une personne prudente si elle faisait un placement pour le compte de tiers envers qui elle aurait une obligation morale. Certaines provinces appliquent à la fois cette règle et la règle relative au placement légal, selon laquelle un fiduciaire ne peut placer des fonds que dans les titres figurant sur une liste donnée.

Regroupement d'actions

Opération qui consiste à remplacer un nombre donné d'actions par un nombre moindre et qui se traduit par une baisse du nombre d'actions en circulation mais par une hausse de la valeur de chacune des actions. Exemple: remplacer trois actions par une nouvelle action.

Rendement

Ce que rapporte un placement: revenu ou gain en capital. On peut également l'exprimer en pourcentage, on parlera alors de taux de rendement. Le rendement d'une action est égal au dividende annuel exprimé en pourcentage du cours de l'action. Ainsi, une action qui se négocie à 50$ et dont le dividende annuel est de 5$ aura un taux de rendement de dix pour cent. Le calcul du rendement d'une obligation est plus compliqué il faut tenir compte de l'intérêt annuel versé et amortir sur le temps restant à courir jusqu'à l'échéance la différence entre le cours de l'obligation et sa valeur nominale.

Rendement à l'échéance

Rendement qu'un investisseur obtient s'il conserve un titre d'emprunt jusqu'à l'échéance.

Rente viagère

Revenu mensuel fixe à vie garanti par contrat à la résiliation d'un Régime enregistré d'épargne retraite (REER).

Représentant

Plus souvent désigné comme conseiller en placement de nos jours. Voir Conseiller en placement.

Reprise

Hausse rapide de l'ensemble des cours boursiers ou du cours d'une valeur en particulier.

Responsabilité limitée

La responsabilité des actionnaires d'une société canadienne dont la raison sociale comprend le mot « limitée » se limite au montant qu'ils ont versé pour acheter des actions. En revanche, dans le cas d'une entreprise à propriétaire unique ou d'une société de personnes, la responsabilité des propriétaires est illimitée, c'est-à-dire qu'ils sont solidairement responsables de toutes les dettes de l'entreprise.

Risque

Pertes éventuelles auxquelles s'expose l'investisseur ou l'épargnant.